Coquillages, coraux et champignons

En partant d’une représentation réaliste coquillages, coraux, champignons ou micro-organismes, je saisis des graines de chaos qui font glisser mon travail vers l’élaboration de formes irréelles mais vraisemblables, dans une recherche des limites structurelles et techniques du matériau utilisé. Ces constructions imaginaires sont-elles plus invraisemblables que celles que nous offre la nature ?